Le rituel du placenta…

J’avais pendant ma grossesse planifié faire un lotus lorsque bébé naîtrait. Ce qui veut dire de ne pas couper le cordon de bébé idéalement jusqu’à ce qu’il tombe par lui même…. mais mon souhait était de pouvoir être présente et pleinement consciente du moment où il s’en séparerait…. ce que je n’avais jamais vécu encore dans mes expériences antérieures…

Mais ça n’a pas été le cas…. j’ai fais confiance qu’elle ferait uniquement le prélèvement sur le cordon lorsque je l’ai vue s’en approché et je n’ai pas confirmer verbalement avec elle…. pour me rendre compte quelque instant après qu’elle l’avait coupé….

Ouf tant d’émotion ressortent de cette expérience…. et j’ai besoin de nommer cette souffrance…

Malgré mon sentiment de puissance de femme, malgré que j’ai réussi à garder mon pouvoir pendant le travail, même à l’hôpital, et que j’ai enfanté l’humanité en pleine conscience, je vie une profonde tristesse…..

Je suis triste qu’ils aient coupé le cordon de mon bébé beaucoup trop tôt à mon sens…. je revois mon petit garçon sur moi avec cette coloration bleutée…. les voir s’agiter à tenter de le frotter pour qu’il prennent son air alors que son placenta avait tout ce qu’il fallait en lui pour l’oxygéner pour lui permettre une arrivé à son rythme et en douceur.

Il l’ont coupé…. peu importe comment je revire la scène dans ma tête, je ne peux pas rien changer à ce qu’ils ont fait comme entrave à ce processus naturel de la vie….. malgré cet enfantement en puissance, aujourd’hui je sens que les besoins fondamentaux auquel je voulais répondre avec toute cette préparation au tour de l’expulsion du placenta pour que mon bébé y reste attaché n’ont pas été entendu…. elles n’ont pas été considéré comme valable….. je tente d’accueillir que c’est ce que bébé a choisi comme chemin de vie….. mais je ne peux m’empêcher d’être triste de ne pas avoir pu offrir ce processus naturel alors que j’en connaissais l’existence… surtout que ça aurait pu être évité si seulement ils m’avaient demandé de baisser mon bébé alors qu’ils ont prit pour acquis que je tenais à le garder à hauteur de poitrine…

J’ai pu avoir l’opportunité de reparler à cette gynécologue…. et j’ai pu lui nommer ma déception…. je sais que j’ai semé une graine en faveur du changement de paradigme…. mais ça ne changera pas ce qui s’est passé pour mon bébé et moi….

Nous sommes allé à l’hôpital pour que je donne naissance à notre fils parce que j’avais besoin des outils qu’eux seul avaient pour nous permettre de vivre…. mais on a été embarqué dans leur système. malgré que mon expérience a été somme toute hors de toute idée que je m’en faisait, j’ai maintenant à négocier avec les effets secondaires indésirable du package deal que leur procédure désuète et si loin des besoins fondamentaux de la femme et de bébé apportent… même s’ils sont ouverts au nouveau paradigmes lorsqu’ils y sont exposé, ce n’est malheureusement pas encore ce qui leur est enseigné…..

Mais j’ai besoin d’aller de l’avant… et je sais que je n’ai pas envie de me battre contre la machine, de dépenser de l’énergie à faire une plainte qui sera probablement comme une goutte d’eau dans l’océan et qui me demandera l’énergie d’un tsunami pour la déposer….. je préfère me concentrer à me dire que j’aurai pu faire une différence à ma grandeur d’humaine dans la vie des gens qui auront croisé ma route si ils étaient rendu à recevoir ce genre d’éveil….

et pour le reste je continue mon cheminement hors système en ne m’attendant à aucune considération autre que la mienne afin de nous préserver des violences collatérales gratuites qui sont fait sans même être de mauvaise foi….. mais simplement par ignorance, valeurs différentes ou manque d’ouverture…

De faire ce rituel avec mon placenta,qui en plus a été lacéré en pathologie encore là sans que j’y consente ou qu’on m’en informe avant malgré que j’ai posé des questions, me permet d’accueillir ce qui est….. et je crois que je continuerai encore plusieurs jours d’honorer cet arbre de vie qui repose maintenant dans du sel en pratiquant des mentra de guérison, en jouant de mon bol tibétain et en appliquant mes huiles essentielles à l’intuition pour leur propriété émotionnelle, afin de me libérer de ces mémoires regrettables et douloureuse jusqu’à ce que j’en soit apaisé….

Oui il y a toute une philosophie d’incarnation, de relation entre le placenta et le bébé dans ce rituel…. mais pour moi, ce rituel m’apporte énormément en tant que nouvelle maman de ce bébé…. malgré la souffrance que je ressens lorsque je replonge dans ces mémoires, le fait d’être confronté en pleine conscience à chaque jour me permet de les accueillir et les ressentir pour m’en libérer plutôt que de les enterrer à vif et ne plus jamais y repenser….

J’avais tout apporté ce qu’il fallait à l’hôpital pour pratiquer le rituel du placenta.. et si j’avais pensé que ça m’apporterait autant sinon plus de le faire une fois que le cordon ait été coupé, et bien j’aurais aimé avoir la vivacité d’esprit d’insister pour ne pas en être séparé et j’aurai entamé le rituel dès la naissance de bébé en plus qu’on était fortement encouragé à y rester pour 24h. Ça aurait été juste parfait….

J’ai eu la belle opportunité de tester le petit ensemble lotus confectionné par Émilie de @boutiquebébélotus grâce à une superbe collaboration avec @boutiquebébédoulaetmoi qui a une très belle boutique en ligne avec plusieurs produits d’artisans locaux

Une fois à la maison j’ai choisi de le faire tout de même et j’ai adoré la simplicité du rituel, ainsi que les bonne explications qui viennent avec l’ensemble, je dirais que la seule chose que j’ai eu à me procurer à côté ça a été du gros sel à marinade qui est une matière très facile à trouver et vraiment abordable. Les langes étaient exactement de la bonne grandeur et la petite poche se refermait super bien, j’ai placé un piqué en dessous pour absorber l’humidité en trop des deux premiers jours, et ensuite ça ne traversait plus.

Ce fût une expérience libératrice pour moi, mais aussi pour charlotte ma plus grande…. ça nous a permis d’évacuer le stress des événements et j’ose imaginer que ça nous a permis une certaine libération de notre propre séparation du placenta 🙏

J’ai ajouté quelques gouttes d’huiles essentielles différentes au sel à chaque jours de rituel dépendamment de où je me sentais dans mes besoins émotionnels et de réparation.

Après 3 semaine je lui ai fait un dernier sel qui, semblerait-il, pourrait durer jusqu’aux printemps d’ici à ce qu’on puisse l’enterrer sous un arbre fruitier.

Étonnamment, j’appréhendais énormément de devoir faire face a l’arbre de vie…. de devoir lui toucher avec mes mains, le prendre et le manipuler…… et ce fût transformateur… comme si ça faisait partie du processus de la naissance, pour boucler la boucle, tourner la page sainement…. je le conseille à toutes celles qui se sentiront interpellé, c’est simple, facile et bénéfique…. et ça s’adapte autant avec un bébé à qui on a laissé son cordon intacte qu’à un bébé qui a été coupé… parce qu’au delà des trauma de la naissance… même que je dirais encore plus lorsqu’il y a un trauma à la naissance, de faire ce rituel permet d’accueillir et d’apaiser immédiatement les mémoires lié à cette expérience transcendante. Au delà du corps physique, nous pouvons venir colmater les blessures de l’âme 🙏❤️